19 février 2006 7 19 /02 /février /2006 18:00


[article rédigé par Antonio, merci à lui !]

 

L'action humanitaire : amour ou philanthropie ?

Illustration et réponse avec l'association "Enfants du Mékong" (EDM)

 

Marguerite-Marie Couillaud (Margot), assistante de communication, « bambou » en 2003 au Laos, coordinatrice de projets de développement chez EDM

Bénédicte Nguyen, mère de famille, de la délégation Ile-de-France EDM

 François Foucart, président d'EDM, journaliste, écrivain, ancien chroniqueur judiciaire et religieux sur France-Inter

 Laurence Lenoir, marraine d'une petite cambodgienne depuis 2002 (et prête à prendre en charge un autre filleul)

 

Enfants du Mékong
5, rue de la Comète
92600 Asnières
Tél. : 01 47 91 00 84
Fax : 01 47 33 40 44
http://www.enfantsdumekong.com

 

La vocation d'EDM n'est pas de réagir face à l'urgence (tsunami...) mais d'agir sur le long terme au Viêt-Nam, Cambodge, Laos, Thaïlande, Philippines

 

Les bambous : volontaires d'EDM, qui donnent de façon totalement désintéressée, une année et plus de leur vie, à œuvrer sur le terrain, en relation avec les responsables locaux

Le système de parrainage des enfants : assurer toute leur scolarité dans leur pays, voire leurs études supérieures

Les relations avec les filleuls : les lettres, les photos, les courriels (la magie du parrainage)

Coût de la prise en charge d'un filleul : 21€ par mois (8,40€ après défiscalisation). Un système de caisse de solidarité permet de pallier les éventuelles défaillances.

 

Opération "Franchir l'horizon", 3e édition


 

Le tour de France par EDM, départ le 27 février de Paris, arrivée au Touquet le 20 avril (avec passage parisien le 6 avril, à Asnières). Epreuves sportives dans la journée et à 20h, présentation du film "Vivre comme un enfant" de Xavier de Lauzanne puis rencontre avec EDM et ses bambous

Objet de l'opération : la fidélisation et le parrainage de 1000 enfants

Adrien Hardy, champion olympique d'aviron, parrain de la petite Chanh et parrain de l'opération

 

Furent évoqués :

 

René Péchard, fondateur de EDM en 1958

 

L'encyclique "Deus Caritas est". La vraie charité, la nécessité d'aller vers les oubliés des systèmes.
http://www.vatican.va/holy_father/benedict_xvi/encyclicals/documents/hf_ben-xvi_enc_20051225_deus-caritas-est_fr.html

 

Date à retenir :

A l'UNESCO, rencontre avec les Bambous et les bénévoles de la délégation, autour d'un verre de l'amitié, lundi 27 février 2006, à 20h, entrée gratuite (UNESCO, 125 avenue de Suffren, 75007 Paris. Métro : Ségur, Cambronne - Bus : 28, 80)


 

Chronique de Mélisande Chauveau, "Raconte-moi la musique" : Mozart, huitième épisode

 

A 25 ans, contrairement aux usages de l'époque, Wolfgang n'est plus au service d'un Grand, il est libre.

Il est à Vienne, pouvant réaliser son rêve : écrire des opéras, mais il sera confronté à la misère. Là, il retrouve la famille Weber et y prend pension. De son côté, Aloysia, son grand amour déçu a épousé Joseph Lange, acteur et peintre. Wolfgang reprend la composition, sous la protection de l'empereur Joseph II. Il fait l'objet du « coup du canapé » de la part de sa logeuse, Madame Weber et du tuteur de sa fille Constance (soeur d'Aloysia) : il épousera celle-ci le 4 août 1782. Wolfgang et Constance seront heureux ensemble.

Entre temps, Wolfgang compose L'Enlèvement au sérail, singspiel qui malgré les sifflets du 1er acte, obtint un incontestable succès lors de sa création, le 16 juillet 1782. Les cabales ne manquèrent pas et Joseph II un peu dépassé dit à Mozart : "Trop beau pour nos oreilles et énormément de notes", ce à quoi il lui fut répondu : "Exactement autant qu'il en fallait, Majesté".

Conscient de la supériorité de Wolfgang et craignant pour ses privilèges Antonio Salieri, voit en lui un dangereux rival et l'empêchera ainsi de devenir le professeur de la jeune princesse Elisabeth de Wurtemberg. Suite à son isolement au plan musical, Wolfgang envisage même de revenir à Paris. Salieri a assez d'influence pour que l'empereur ne commande pas de nouvel opéra. Wolfgang se résigne à gagner sa vie comme professeur de piano, gagnant 100 florins par mois, soit quand même trois fois plus que chez le prince archevêque Colloredo. Pour en revenir aux musiciens, heureusement, tous ne sont pas hostiles à Wolfgang, témoin la grande amitié qu'entretinrent Joseph Haydn et Wolfgang.

 

Mozart, portrait inachevé, par Joseph Lange (le mari d'Aloysia)

 

Mozart et Constance

 

Les confessions de Constance Mozart
http://www.constanze-mozart.com

 

Œuvres diffusées :

 

Presto du Quatuor N°7 Kv.160 en MIb Majeur, Orchestre de chambre de Versailles dir. : Bernard WAHL - CD Arion 68140

 

Arie « Per pietà, non ricercate » pour ténor Kv. 420 inséré en « Il curioso indiscreto » de Pasquale Anfossi
Ténor : Peter SCHREIER- Kammerorchester Berlin, dir. : Helmut KOCH - CD Berlin Classics 0091292 BC

 

L’enlèvement au sérail - Air de Constance « Ach ! Ich liebte, war so glücklich » 1er acte. Air «  Martern aller arten » 2e acte. Soprano Arleen AUGER, Staatkapelle de Dresde, dir. : Karl BÖHM - CD  DG  429868-2

 

Molto Allegro Symphonie N° 41 Do M. Kv. 551 « Jupiter » Virtuosi Saxoniae  dir. : Ludwig GÜTTLER - CD 0017132  Berlin Classics

 

L’enlèvement au sérail, Final  vaudeville « Nie werd’ich deine Huld verkennen » (tutti)


 

Réponses en musique à quelques lettres des auditeurs

 

A propos de Gérard Jarry, on a entendu L'Ave Maria de Bach-Gounod

 

Gérard Jarry violon, Françoise Paulet soprano
Orchestre National d’Île de France - dir. : Jacques Mercier
(Airs sacrés français du XIXe siècle)
CD RCA Victor Red Seal  74321 433652

 

A propos de Louis Mélennec, on a entendu Mond davédoh

http://www.coop-breizh.com/vitrine/fiche.asp?pid=164006

Louis Mélennec de Beyre, baryton
Lorenzo Cipriani orgue

CD Divina Musica  
tél. 06 87 06 61 55
3, résidence de la Diamanterie
78000 Versailles
(difficile à trouver => téléphoner)

 

A propos de Pascal Amoyel (piano) et Emmanuelle Bertrand (violoncelle), on a entendu de Charles-Valentin Alkan (1813-1888) de la sonate de concert op.47 pour piano et violoncelle en Mi Majeur l'allegrettino et le finale alla saltarella, prestissimo. CD HM 901 758

Pour tout savoir sur ces interprètes et sur le spectacle mis en scène par Jean Piat :
http://www.pascal-amoyel.com
http://www.emmanuelle-bertrand.com

 

Charles-Valentin Alkan (1813-1888)

http://alkan.assos.free.fr/alkan/01_accueil_fr.html


 

Annonces :

 

Jeudi 23 février 2006, dîner-débat organisé par le club de Bretagne sur le thème "Le traité de 1532, dit de réunion de la Bretagne à la France, contrat ou montage juridiquement nul ?", au restaurant La Coupole, 75014 Paris, métro Vavin. Seront présents les industriels bretons. Réserver (43€) en se recommandant du Dr Louis Mélennec, au 01 45 79 26 66

 

Vendredi 24 février 2006, à 20h, en l'église réformée de Paris-Luxembourg, 58, rue Madame, 75006 Paris, Métro Notre-Dame des Champs ou Rennes, récital piano à quatre mains : Martine Cardo et Isolde Choltes interprètent Mozart, Schubert, Dvorák, Fanny Schumann, Florent Schmitt, Chabrier.

 

Dans le cadre de Autour du piano, France Clidat : Les six consolations de Liszt, Schubert-Liszt : Valses Caprices n°6 & n°3, la Pastorale de Chabrier, samedi 25 février 2006 à 19h, au Musée Jacquemart-André, 158 bd Haussmann, 75008 Paris

 

Une première ! A ne pas rater ! :
France Clidat donnera sept cours d'interprétation publique sur Liszt, à la Schola Cantorum. Tous les dimanches, du 26 février au 9 avril 2006 de 18h à 21h (et au delà !)

269, rue Saint Jacques
75005 Paris
Tél : 01 43 54 15 39 
Fax : 01 43 29 78 70
infoschola-cantorum.com
http://www.schola-cantorum.com/schc450.htm

 

Dimanche 26 février à 16h, en la chapelle Saint-Bernard de Montparnasse 750015 Paris (sous la gare, à gauche en regardant celle-ci, sous l'horloge), Lieder et duos romantiques : Schuman, Brahms, Mendelssohn, Berlioz, Duparc

 

Samedi 25 février de 12h à 13h, dans le cadre de "Musique pour l'Entraide Humanitaire", Mélisande Chauveau jouera, accompagnée par l'orchestre La Folia, le concerto en La majeur de Mozart, au profit des enfants dont sœur Emmanuelle s'occupe au Soudan, Conservatoire Jean-Philippe Rameau, 3 ter, rue Mabillon Paris VIe (métro Mabillon, St-Germain-des-prés, Odéon)

 

Jeudi 2 mars à 19h30, le Cercle Alexis de Tocqueville organise un dîner-débat restaurant de la gare d'Austerlitz, ayant pour thème : "Colonialisme, racisme, esclavagisme : la France agressée répond avec détermination". Réserver auprès de M. Didier Béoutis au 01 45 88 27 73. Prix : 25€ par personne

 

catégorie : LJ Didier Rochard

Problème temporaire d'affichage

Grilles officielles : globale / sem. A B C D



RECHERCHES
»  dans ce blog : mots exacts seulement ~ avec plusieurs mots-clé, ajouter " AND " entre eux

» recherche « maison »

Archives

 
 
 
 
 
2005-06
2005-07
2005-08
2005-09
2005-10
2005-11
2005-12
2006-01
2006-02
2006-03
2006-04
2006-05
2006-06
2006-07
2006-08
2006-09
2006-10
2006-11
2006-12
2007-01
2007-02
2007-03
2007-04
2007-05
2007-06
2007-07
2007-08
2007-09
2007-10
2007-11
2007-12
2008-01
2008-02
2008-03
2008-04
2008-05
2008-06
2008-07
2008-08
2008-09
2008-10
2008-11
2008-12
   
2009-01
2009-02
2009-03
2009-04
2009-05
2009-06
2009-07
2009-08
2009-09
2009-10
2009-11
2009-12
2010-01
2010-02
2010-03
2010-04
2010-05
2010-06
2010-07
2010-08
2010-09
2010-10
2010-11
2010-12
2011-01
2011-02
2011-03
2011-04
2011-05
2011-06
2011-07
2011-08
2011-09
2011-10
2011-11
2011-12
2012-01
2012-02
2012-03
2012-04
2012-05
2012-06
2012-07
 
 
 
 
 
Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -