19 mars 2006 7 19 /03 /mars /2006 18:00


[article rédigé par Antonio, merci à lui !]

 

La pollution électromagnétique

 

Jean-Pierre Maschi, médecin, écrivain

 

 Emmanuel Ludot, avocat

 

 

Jean-Pierre Maschi : "Combat pour une idée : la pollution électromagnétique"

http://www.france-europe-editions.com/livre.php3?isbn=2-84825-102-6
http://www.eyrolles.com/Sciences/Livre/9782848251028/

4e de couverture :

http://blog.rc.free.fr/blog_divers/jean%20pierre%20maschi%20combat%20pour%20une%20idee.pdf

 

A 40 ans, malgré les centaines de témoignages de malades qu'il a guéris, le Dr Jean-Pierre Maschi fut radié de l'Ordre des Médecins en 1968, pour charlatanisme. Il fut amnistié par François Mitterrand en 1990, réhabilité en 2002 par Jacques Chirac. En effet, scandale ! il guérit (entre autres) la sclérose en plaques, qui pour lui fait partie des maux ayant pour origine la pollution provoquée par l'électricité statique que nous accumulons au fil des décennies et qui dérègle notre système nerveux (il fait partie de ceux pour qui la SEP n'est pas d'origine virale). De 1971 à 1978, il passera son temps à être condamné pour exercice illégal de la médecine.

Son manuscrit a été refusé par 27 éditeurs avant que France Europe Editions accepte de le publier. Evidemment, Jean-Pierre Maschi met en cause une centaine de personnes et pas des moindres...

A propos de l'utilisation de l'interféron pour soigner la sclérose en plaques, J-P Maschi cite un grand professeur de médecine faisant une déclaration à d'autres médecins : « Pour les formes primaires, le neurologue donne des interférons, tout en sachant que cela ne fonctionne pas, car il est préférable de prescrire plutôt que de dire qu'il n'y a pas de traitement... »

Un traitement à l'interféron revient quand même à 12000€ par malade et par an...

Le conseil des médecins de Caisses aux malades : faites-vous soigner par Maschi et pour être en règle, achetez les médicaments prescrits par les professeurs mais flanquez-les à la poubelle.

Tout ceci figure dans le livre de Jean-Pierre Maschi, mis à la disposition de Xavier Bertrand, le seul ministre de la Santé à lui avoir répondu, au bout de 37 ans de courriers adressés à ses prédécesseurs.

Voir aussi :

http://www.futurinc.lautre.net/article.php3?id_article=30

 

A son tour, Me Emmanuel Ludot dénonce le procès fait à l'homéopathie à l'occasion de l'attaque portée au Dr Martine Gardénal par la Caisse Primaire d'Assurance-Maladie des Yvelines. Convoquée le 28 mars 2006 par le Conseil National de l’Ordre des Médecins, le Dr Gardénal est une « pointure », elle est présidente de la Société Médecins Homéopathes Spécialistes. L'attaque vient clairement des lobbies et des grands laboratoires que l'homéopathie dérange : encore une histoire de très gros sous, donnant lieu à un procès à la soviétique avec utilisation du Conseil National de l’Ordre comme courroie de transmission, la CPAM n'étant pour sa part qu'un prétexte.
http://www.votre-sante.net/publications/gardenalresiste.html

Pour mémoire, le Conseil de l'Ordre des médecins a été créé le 7 octobre 1940
http://www.sante-solidarite.com/systeme.htm

Ce à quoi il faut arriver : faire sauter le Conseil de l'Ordre.

 

Adresses utiles, communiquées par le Dr Maschi :

Priartem
9, rue Jean-François Gerbillon
75006 Paris
Tél / Fax : 01 42 22 25 38
assocpriartem.org
http://www.priartem.com/pdf/l1.pdf

Criirem
11, rue Edith Piaf
72000 Le Mans
02 43 21 18 69
http://www.criirem.org

 

Autre ouvrage de Jean-Pierre Maschi :

"Secouru par mes malades"

ISBN : 2852560361

4e de couverture :

« La pollution de l’environnement a atteint un tel degré qu’elle risque de mettre en péril la survie de la Terre. Le grand public a été mis face à cette inquiétante perspective vers 1968. Pourtant, depuis plus de cinquante ans déjà, des scientifiques avaient en vain essayé d’attirer l’attention sur les dangers de la pollution chimique de l’air, des eaux, des sols.

  Or l’équilibre écologique n’est pas seulement chimique. Il existe aussi un équilibre physique, électromagnétique dont la science a réalisé toute l’importance depuis quelques dizaines d’années seulement.

  Pour le Dr Maschi, les conditions de vie dans les pays industrialisés perturbent cet équilibre électromagnétique et entraînent une véritable POLUTION ÉLECTRIQUE qui est à l’origine de la plupart des " maladies de civilisation " : affections rhumatismales, cardiaques, neurologiques...

  Cette idée allait être pour le Dr Maschi la cause d’une aventure peu commune qu’il relate dans ce livre.

  Né à Nice en 1928, après des études médicales effectuées à Paris, il s’installe en 1955 médecin généraliste à Tuléar, ville du sud de Madagascar, où il exerce jusqu’en 1962. Réinstallé à Nice en 1963, c’est peu de temps après qu’il prend conscience de cette nouvelle forme de pollution et met au point une thérapeutique très simple pour en combattre les effets, alors qu’il ne s’était jusque là jamais préoccupé de recherche médicale.

  Depuis 1967, des milliers de malades de toute la France et de l’étranger ont été améliorés par ce qu’ils ont dénommé la " maschithérapie ". C’est à partir de 1968, quand il tente de fournir aux autorités médicales françaises les preuves de l’efficacité de sa thérapeutique, que les " ennuis " du Dr Maschi vont commencer. Et depuis cette époque, tous les moyens ont été bons pour essayer de l’empêcher de traiter ses malades.

  Dans ce récit, le Dr Maschi explique de quelle façon il a été amené à élaborer ses théories et à mettre au point sa thérapeutique. Il en fournit le principe, donne des conseils pouvant être facilement suivis par les malades. Mais quand il s’agit de parler des résultats obtenus, le médecin laisse la place à ses malades. Malades, mais aussi farouches défenseurs, qui sont venus à son secours à chacune des attaques dirigées contre lui. Avec reproduction de très nombreux documents à l’appui, l’auteur narre ses invraisemblables démêlés avec le Conseil de l’Ordre des Médecins, le Conseil d’État, le Ministère de la Santé publique... démêlés dont la presse française s’est largement fait l’écho à plusieurs reprises depuis 1968.

  Mais le Dr Maschi ne se contente pas de raconter son " affaire ". Au travers de son histoire, il évoque également les nombreuses " affaires médicales " qui, depuis quelques années, ont été à la une de l’actualité.

  L’idée maîtresse de ce livre reste cependant la lutte engagée par le Dr Maschi et ses malades contre la POLLUTION ÉLECTRIQUE, ce nouveau danger de notre civilisation, encore méconnu du grand public et qui menace, sans qu’ils s’en rendent compte, la plupart des habitants des pays industrialisés.»

 

Voir aussi :

Pierre Lance : "Savants maudits, chercheurs exclus"


 

Chronique de Mélisande Chauveau, "Raconte-moi la musique" :

La jeunesse de Christoph Willibald Gluck, compositeur allemand né à Erasbach le 2 juillet 1714 et mort à Vienne (Autriche) le 15 novembre 1787

http://fr.wikipedia.org/wiki/Christoph_Willibald_Gluck


 

Isabelle Oehmichen, pianiste

http://site.voila.fr/isabelleoehmichen ( = http://www.isabelleoehmichen.amfh.org)
http://www.pianobleu.com/oehmichen.html

 

Au cours de l'émission, on a entendu :

Le nocturne n° 1 op. 48 de Frédéric Chopin. Pour écouter Isabelle Oehmichen l'interpréter :
http://www.pianobleu.com/iochopin.ram
 
Un extrait du prélude opus posthume opus 45, de Frédéric Chopin

Un extrait du 1er mouvement du concertino pour piano et orchestre de Leo Weiner, avec l'Orchestre de Chambre de Hongrie et Richard Weninger (Direction)

La consolation de Franz Liszt

Toutes les références sont sur le site d'Isabelle Oehmichen (cf. ci-dessus)

 

Les CD sont disponibles chez Marcal Classics, 37 avenue du Général Sarrail, 75016 Paris. Tél/Fax: 01 47 43 95 12

Voir aussi :

http://www.resmusica.com/aff_articles.php3?num_art=2089

 

 

Isabelle Oehmichen vous invite à participer à l'Académie internationale d'été de musique de chambre de Budapest, du 8 au 18 août 2006. Renseignements sur le site de l'Association Association Musicale Franco-Hongroise (A.M.F.H.)

http://www.amfh.org

(voir aussi le site d'Isabelle Oehmichen)

Cette académie concerne les adultes amateurs, pas de ségrégation de niveaux !

Isabelle vous adresse un message : Il n'y a pas d'âge pour commencer la musique. Elle-même a commencé le piano à 18 ans et elle commence le violon à 45 ans !

 

catégorie : LJ Didier Rochard

Problème temporaire d'affichage

Grilles officielles : globale / sem. A B C D



RECHERCHES
»  dans ce blog : mots exacts seulement ~ avec plusieurs mots-clé, ajouter " AND " entre eux

» recherche « maison »

Archives

 
 
 
 
 
2005-06
2005-07
2005-08
2005-09
2005-10
2005-11
2005-12
2006-01
2006-02
2006-03
2006-04
2006-05
2006-06
2006-07
2006-08
2006-09
2006-10
2006-11
2006-12
2007-01
2007-02
2007-03
2007-04
2007-05
2007-06
2007-07
2007-08
2007-09
2007-10
2007-11
2007-12
2008-01
2008-02
2008-03
2008-04
2008-05
2008-06
2008-07
2008-08
2008-09
2008-10
2008-11
2008-12
   
2009-01
2009-02
2009-03
2009-04
2009-05
2009-06
2009-07
2009-08
2009-09
2009-10
2009-11
2009-12
2010-01
2010-02
2010-03
2010-04
2010-05
2010-06
2010-07
2010-08
2010-09
2010-10
2010-11
2010-12
2011-01
2011-02
2011-03
2011-04
2011-05
2011-06
2011-07
2011-08
2011-09
2011-10
2011-11
2011-12
2012-01
2012-02
2012-03
2012-04
2012-05
2012-06
2012-07
 
 
 
 
 
Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -