7 mai 2006 7 07 /05 /mai /2006 17:00

[article rédigé par Antonio, merci à lui !]

 

Le courage de l'éditeur

 

Jean Picollec, éditeur (« L'ambulancier de l'édition française »)



Editions Picollec
47, rue Auguste Lançon
75013 Paris
01 45 89 73 04
jean.picollecnoos.fr
http://www.bief.org/index.cfm?fuseaction=C.Editeur&E=6500

 

 

Furent évoqués :



 Mohamed Benchicou, rédacteur en chef du défunt quotidien Le Matin, incarcéré à la prison d’El-Harrach depuis le 14 juin 2004, auteur de "Bouteflika : Une imposture algérienne", Prix de la liberté d'écrire pour l'année 2006, décerné par Pen International.


 

Mohamed Benchicou est en prison depuis deux ans pour une prétendue affaire de bons du trésor en dinars (donc non convertibles !) et qu'il aurait voulu "passer" (mais que fait donc Amnesty International ?) Quand à Jean Picollec, Bouteflika le poursuit et lui réclame 100 000 euros pour avoir édité l'ouvrage de Mohamed Benchicou. Audience prévue, en principe, le 29 juin 2006, 15 jours après la libération de l'auteur (le temps de préparer la défense...) A cette occasion, Jean Picollec rappelle que, lorsqu'il y a poursuite, c'est l'éditeur qui est responsable et fautif, l'auteur n'étant que le complice.

 

Mohamed Benchicou



http://www.libererbenchicou.com
http://www.lesoirdalgerie.com/articles/2006/04/22/article.php?sid=37345&cid=2
http://fr.wikipedia.org/wiki/Mohamed_Benchicou

 

 

 Le caricaturiste Ali Dilem, à l'occasion de son entretien accordé au quotidien Le Parisien (n° 19164 du 19 avril 2006, « Que cherche Bouteflika ? »)

Jean Picollec cite Dilem : « ... Quand Bouteflika est arrivé au pouvoir en 1999, la liberté de la presse était citée en exemple ... La liberté dont elle bénéficie est une liberté de façade. Mohamed Benchicou, le patron du Matin, a été jeté deux ans en prison sous prétexte d'une obscure histoire de change. Il n'était coupable que d'avoir écrit un livre qui s'appelle "Bouteflika : une imposture algérienne" ... Mes caricatures m'ont valu d'être inculpé de délits divers et variés et je suis régulièrement arrêté et interrogé ... »

 

Ali Dilem


http://www.kabyles.com/article.php3?id_article=810

 

 

Le Prix Pen
http://www.kalimatunisie.com/article.php?id=168

 

 

 L'hospitalisation de Bouteflika au Val-de-Grâce.

En son temps, quand le chef palestinien Abou Daoud vint se faire soigner en France, ce fut un tollé général et il fut renvoyé en Algérie. Aujourd'hui...

 

Communiqué du Général Pierre Marie Gallois, considéré comme le père de la "force de frappe" nucléaire française, gravement malade :

« Le 11 avril, l'hôpital Georges Pompidou a demandé mon hospitalisation d'urgence au Val-de-Grâce. La réponse a été : il n'y a pas de place.  J'en conclus que lorsqu'on s'appelle Bouteflika et qu'on déteste la France, il y a de la place. »


http://www.occidentalis.com/article.php?sid=3122&mode=thread&order=0&thold=0

 

En dépit de la censure, une partie de la presse algérienne n'est pas tendre pour son président. Al Watan, pourtant très hostile à la France, conclut son article : « La fierté algérienne veut qu'on ne demande pas le soir un comprimé de pénicilline au voisin avec qui on s'est chamaillé le matin. »
http://www.elwatan.com/2006-04-22/2006-04-22-40965

Sur kabyles.com : « Bouteflika au Val de Grâce II : le retour du mort-vivant. »
http://www.kabyles.com/article.php3?id_article=1769



 Pierre Nora (signataire de l'appel des 19 historiens) dénonçant encore ce jour, à la radio, la funeste loi Gayssot-Fabius et s'adressant aux flics de la pensée (propos rapportés par Jean Picollec) :

« Cessez avec vos lois, laissez les historiens chercher, trouver et parler librement du génocide arménien. Ne leur imposez pas votre vérité. »

Cette loi est un crime contre l'esprit, en histoire il n'y a pas de vérité révélée, un historien est un chercheur, à même de procéder à des remises en cause, ça n'est pas un perroquet (Jean Picollec).

 

 

 Reynald Secher qui s'est fait démolir chez Pivot par les chiens de garde, dans les années quatre-vingts, pour avoir osé prononcer le mot tabou "génocide" à propos des Vendéens. Sa carrière universitaire en fut brisée.


 

 

 René Rémond et l'association "Liberté pour l'Histoire"




Extrait de "Faits et Documents" : « Ayant lancé un appel pour la libre recherche historique et l'abrogation des lois liberticides, l'association Liberté pour l'Histoire vient de se constituer sous forme d'une association présidée par René Rémond »

libertepourlhistoirewanadoo.fr

http://www.communautarisme.net/La-connaissance-historique-est-une-exigence-democratique_a679.html

 


 Maurice G. Dantec, dont la parution de l'ouvrage "American Black Box" est régulièrement différée...


http://www.mauricedantec.com
http://fr.wikipedia.org/wiki/Maurice_G._Dantec

 

 

 Robert C. Davis : "Esclaves chrétiens, maîtres musulmans : L'esclavage blanc en Méditerranée (1500-1800)", ouvrage qui démontre que Bouteflika est un menteur, concernant le prétendu génocide de la culture algérienne par les Français, pendant la colonisation


 

 

 Cervantès (1547-1616), qui fut esclave pendant des années à Alger et racheté grâce à l'intervention des rédempteurs trinitaires (Ordre Trinitaire)

http://www.histoire.presse.fr/....Esclaves+blancs%2C+ma%EEtres+musulmans

 

 

 Parmi ceux qui furent lâchement abandonnés par les grands éditeurs frileux et recueillis dans "L'infirmerie Picollec" :

Jacques Bacelon, pour "L'affaire de Broglie" (1981)

Jean Bothorel, éditorialiste au Figaro, pour "Le bal des vautours" (1996)

http://fr.wikipedia.org/wiki/Jean_Bothorel

Jacques Vergès, pour "Je défends Barbie" (1988), sur les conseils de Jean-Edern Hallier

 

http://fr.wikipedia.org/wiki/Jacques_Verg%C3%A8s
http://fr.wikipedia.org/wiki/Jean-Edern_Hallier

 

 Ce qui fait le sérieux des ouvrages : présence d'un index, de références valides.

Les avantages offerts par le livre par rapport aux médias : il est fait pour durer, il ne fait pas dans l'éphémère, on peut le lire à son rythme, il pousse à la réflexion. Certains médias permettent quand même de s'exprimer pendant une heure trente, voire trois heures et donc de développer, approfondir sérieusement les sujets, argumenter (voyez Radio Courtoisie...)

 


 Le massacre des chrétiens soudanais. Radio Courtoisie Lumière 101, la radio du dimanche de Radio Courtoisie, évoque régulièrement le sort des chrétiens du Soudan et plus généralement dans le monde, en association avec "Aide à l'Église en détresse". Didier Rochard il y a un an ou deux a consacré plusieurs émissions à dénoncer les massacres. Mélisande Chauveau avec son association "Musique pour l'Entraide Humanitaire" n'est pas en reste, en donnant des concerts en faveur des enfants dont soeur Emmanuelle s'occupe au Soudan.


 

 

 

 Samonos Sar: "Apocalypse khmère", édité par Jean Picollec, un des 26 titres de la sélection de la francophonie lors du Salon du Livre 2006.




Au sujet de ce livre, Jean Picollec rappelle le cauchemar de l'extermination de Pnomh-Penh en 1975 par les khmers rouges de Pol Pot, lequel se vantait d'être un pur produit de la Sorbonne...

Jean Picollec rappelle aussi ce qu'écrivait tel ou tel terroriste de la pensée :

Patrice de Beer, dans Le Monde du 18 avril 1975, journaliste qualifié par Jean Picollec de déshonneur de sa profession :

« Phnom Penh est libérée. On entend encore des coups de feu dans le centre de la ville, mais l'enthousiasme populaire est évident. Des groupes se forment autour des…maquisards, jeunes, heureux, surpris par leur succès facile… Des cortèges se forment dans les rues et les réfugiés commencent à rentrer chez eux. »

 

Jean Lacouture, dans Le Nouvel Observateur du 28 avril 1975 :

« L’évacuation de Phnom Penh ? Une audacieuse transfusion du peuple. »

En fait, il s'agissait d'un auto-génocide, une première...

 

 

 Suvana Phuma (fils), à propos du Laos phagocyté par les communistes.

 


 Peter Handke dont la pièce a été déprogrammée d'office par l'administrateur général de la Comédie française, Marcel Bozonnet, au motif que l'auteur a assisté aux obsèques de Slobodan Milosevic. Jean Picollec : « Qu'est-ce que Marcel Bozonnet connaît vraiment du sujet pour se conduire ainsi ? Encore un terroriste intellectuel. Que fera-t-il quand Fidel Castro passera l'arme à gauche ? »

 


 Roland Jacquard (consultant au conseil de sécurité de l'ONU pour les affaires de terrorisme) et Atmane Tazaghart pour "Ben Laden, la destruction programmée de l'Occident", ouvrage écrit à la demande de Jean Picollec et paru le lendemain des attentats du 11 septembre, traduit en 26 langues...

 


 Le GIGN qui, le 26 décembre 1994, a neutralisé à Marseille-Marignane les preneurs d'otages de l'Airbus d'Air France Alger-Paris devant s'écraser sur la Tour Eiffel.


 

http://archquo.nouvelobs.com/cgi/articles?ad=etranger/20041224.OBS4619.html
http://www.gign.org/groupe-intervention-gign/missions-zoom.php?id=26
http://fr.wikipedia.org/wiki/GIGN


 

 

Chronique de Mélisande Chauveau : "Raconte-moi la musique"

 

Maria Callas (1923-1977), 2e partie


http://www.callasonemiclassics.com

 

 

Au cours de l'émission, on entendu des extraits de :

"Lucia di Lammermoor" (Gaetano Donizetti), disque paru chez EMI Classics, référence 7 63934 2

récitals à Rome, San Remo, Milan, Athènes, disques paru chez EMI Classics, références 5 67922 2 et 5 67917 2

"La Norma, Casta Diva"  (Vincenzo Bellini)


 

 

France Clidat, pianiste

 


http://www.franceclidat.com

 

Les cours d'interprétation publique sur Liszt, à la Schola Cantorum : un succès, enthousiasme des auditeurs de Radio Courtoisie qui y ont assisté !
Pour mémoire, se reporter à 
LJ Didier Rochard 22/1

 

 

Furent évoqués :


 

 Les qualités du pianiste : savoir faire chanter un instrument qui est « le seul qui ne chante pas ». Jouer plus vite, plus fort n'est pas une fin en soi : « Vous trouverez toujours quelqu'un qui joue plus vite et plus fort que vous » (Marguerite Long). On trouve de moins en moins chez les jeunes le sens de cette phrase lyrique qu'avait quelqu'un comme Vladimir Horowitz.

Marguerite Long



 


Vladimir Horowitz


 

 

 Le problème des jurys des concours : à l'exception des très grands concours (Liszt, Chopin, ...) on n'y trouve pas assez d'éminentes personnalités musicales, des bêtes de scène, dont la vie est de monter sur scène pour servir la musique et captiver le public. Systématiquement, le prix du jury n'est pas celui du public, lequel est plus sensible à une approche de charme, de plaisir et de séduction...

 

 

 Le projet en cours de France Clidat : La Suite sous toutes ses formes (danse, ...)


 

 Les "Fêtes romantiques de Nohant", dont Jean Darnel fut le créateur (sous le nom de "Fêtes artistiques de Nohant") et directeur artistique jusqu'en 1990


 

http://www.pays-lachatre-berry.com/nohant/sand/historique/

Le programme
http://www.pays-lachatre-berry.com/nohant/sand/programme/default.asp

 

 

 L'intégrale Liszt :
http://www.franceclidat.com/pages/36als2apag.html

On a entendu des extraits de pièces interprétées par France Clidat :

-  Franz Liszt, Le rossignol
-  Franz Liszt, Soirées Musicales De Rossini N°. 9 : La Danza
-  Frédéric Chopin, Concerto n° 2 en fa mineur, le larghetto
-  Enrique Granados, Andaluza

http://wwwp.musicmatch.com/album/album.cgi?ALBUMID=1250148

 

Le 13 mai 2006 à 16 heures à Mogador, concert donné par France Clidat, accompagnée par l'orchestre des concerts Pasdeloup, dirigé par Wolfgang Doerner. Entre autres, des œuvres de Franz Liszt : La fantaisie hongroise pour piano et orchestre, ainsi que la danse macabre
http://www.concertspasdeloup.com/Orchestre/Musiciens/FClidat.htm
http://grande-musique.over-blog.com/article-2650021.html

Wolfgang Doerner

 

http://www.concertspasdeloup.com/Orchestre/Musiciens/WDoerner.htm
http://www.concertspasdeloup.com/Orchestre/Actu.htm




 

 

Annonce de concert

 

 

Jeudi 11 mai à 20h30
Archipel Musique et cinéma
17, bd de Strasbourg
75010 Paris
(salle accessible aux personnes handicapées)

Œuvres d'Olivier Greif. On entendra entre autres : la sonate Codex Domini (création mondiale), le Wiener Konzert, le tombeau de Ravel

Avec Geneviève Laurenceau (violon), Lorène de Ratuld (piano), Jong Hwa Park (piano), Hjördis Thébault (soprano), Charles Bouisset (piano), Henri Barda (piano).

http://www.saphirproductions.net/programmation.php

 

 

catégorie : LJ Didier Rochard

Problème temporaire d'affichage

Grilles officielles : globale / sem. A B C D



RECHERCHES
»  dans ce blog : mots exacts seulement ~ avec plusieurs mots-clé, ajouter " AND " entre eux

» recherche « maison »

Archives

 
 
 
 
 
2005-06
2005-07
2005-08
2005-09
2005-10
2005-11
2005-12
2006-01
2006-02
2006-03
2006-04
2006-05
2006-06
2006-07
2006-08
2006-09
2006-10
2006-11
2006-12
2007-01
2007-02
2007-03
2007-04
2007-05
2007-06
2007-07
2007-08
2007-09
2007-10
2007-11
2007-12
2008-01
2008-02
2008-03
2008-04
2008-05
2008-06
2008-07
2008-08
2008-09
2008-10
2008-11
2008-12
   
2009-01
2009-02
2009-03
2009-04
2009-05
2009-06
2009-07
2009-08
2009-09
2009-10
2009-11
2009-12
2010-01
2010-02
2010-03
2010-04
2010-05
2010-06
2010-07
2010-08
2010-09
2010-10
2010-11
2010-12
2011-01
2011-02
2011-03
2011-04
2011-05
2011-06
2011-07
2011-08
2011-09
2011-10
2011-11
2011-12
2012-01
2012-02
2012-03
2012-04
2012-05
2012-06
2012-07
 
 
 
 
 
Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -