11 juin 2006 7 11 /06 /juin /2006 17:00


[article rédigé par Antonio, merci à lui !]

 

Comment combattre la solitude ?

La campagne nationale lancée par l’association des Conférences Saint Vincent de Paul contre ce fléau

 

Philippe Menet, responsable de la communication de la "Société de Saint Vincent de Paul" pour la région parisienne

http://www.st-vincent-de-paul.org
http://fr.wikipedia.org/wiki/Soci%C3%A9t%C3%A9_de_Saint_Vincent_de_Paul

 

Furent évoqués différents aspects humains et sociologiques de ce fléau des temps modernes qu’est la solitude et envisagés les moyens individuels et associatifs de le combattre.

 

Fut présentée l’œuvre de Frédéric Ozanam, fondateur des Conférences Saint Vincent de Paul, à travers des éléments biographiques et philosophiques de son engagement évangélique au service des plus pauvres.

 

Exceptionnellement, nous avons entendu deux chansons de Yves Duteil qui soutient et encourage cette campagne.

 

Autour de la Société Saint Vincent de Paul

 

Le site de la campagne 2006
http://www.st-vincent-de-paul.org/pages/solitude2006.php

 

Les conférences Saint Vincent de Paul
http://www.quiaccueillequi.org/confstvp.php

(Le nom de Conférence a pour origine le fait que Frédéric Ozanam et ses amis participaient régulièrement à une "Conférence de Droit" ainsi qu'à une "Conférence d'Histoire")

 

Frédéric Ozanam (1813-1853), béatifié en 1997

http://www.fraternet.com/magazine/etr0601.htm
http://fr.wikipedia.org/wiki/Fr%C3%A9d%C3%A9ric_Ozanam

 

Saint Vincent de Paul (1581-1660) canonisé en 1737

http://www.mrugala.net/Histoire/Grand%20Siecle/St%20Vincent%20de%20Paul%20(par%20Amitel)/Saint%20Vincent%20de%20Paul.htm
http://www.herodote.net/histoire09272.htm

 

Louise de Marillac (1591-1660), canonisée en 1934

http://missel.free.fr/Sanctoral/03/15.php

 

Sœur Rosalie Rendu (1786-1856), béatifiée en 2003

http://www.vatican.va/news_services/liturgy/saints/ns_lit_doc_20031109_rendu_fr.html

 

Le témoignage d’Yves Duteil



« La Société de Saint-Vincent-de-Paul a 173 ans ! Elle œuvre avec le soutien de 800 000 personnes de par le monde, dont 16.000 en France, réparties en 1.100 équipes locales ("Conférences").

Un travail discret, indispensable, irremplaçable. À une époque où il est plus facile de secourir son prochain à l'autre bout de la planète que sur le pavé de sa rue, il est important de soutenir l'action de proximité menée par des personnes de confiance, dotées d'un savoir-faire acquis au fil des années d'expérience de terrain.

La solitude, l'isolement, sont des maux d'aujourd'hui, auxquels seule la chaleur humaine peut répondre.

Soutenir la Société de Saint-Vincent-de-Paul, c'est un peu accomplir ce geste et se relier par un pont d'humanité à ceux qui en ont besoin, et ne le disent pas toujours.

L'humanité, ce n'est pas seulement un peuple, c'est aussi une attitude, un regard, un supplément d'âme…

Merci de poser ce regard sur ceux qui aident la vie… »


 

Chronique de Mélisande Chauveau : "Raconte-moi la musique"

 

Jean-Pierre Rampal (1922-2000), 3e et dernier épisode

http://www.jprampal.com
http://fr.wikipedia.org/wiki/Jean-Pierre_Rampal

 

1943. C’est le temps des chantiers de jeunesse à Châtelguyon et un séjour en Allemagne pour raison de STO est très fortement prévisible. Jean-Pierre obtient une convocation bidon pour passer l’examen d’entrée à l’école de médecine militaire de Lyon. En fait, il se rend à Marseille où son père lui apprend... qu’on l’attend à Châtelguyon : Jean-Pierre n’en fait rien et au bout d’un mois, début 1944, en faisant attention à ne pas se faire pincer dans le train, il réussit à se rendre à Paris chez Gaston Crunelle, son professeur au Conservatoire. Pour sa part, le directeur du Conservatoire, Claude Delvincourt, arrive à cacher nombre d’élèves en situation illégale. Jean-Pierre retrouve son copain de Marseille, Pierre Barbizet et rencontre le claveciniste Robert Veyron-Lacroix qui deviendra un peu plus tard son complice durant quarante ans.

1944. Concours des prix : Jean-Pierre est premier prix ex-æquo avec Pol Mule. Sitôt après, notre lauréat très inquiet se rend au plus vite à Marseille qui vient d’être bombardée : ouf ! sa famille et sa maison ont été épargnées. Il y reprend sa médecine en compagnie de Christian Bourde, avant d’être emporté vers le monde de la musique quand le succès lui fit un grand sourire...

 

Gaston Crunelle

http://www2.inow.com/~starr/Photos/crunelle.htm (en anglais)

 

Claude Delvincourt (1888-1954)

http://www.musimem.com/delvincourt.htm

 

Un entretien avec Françoise-Anne Rampal, épouse de Jean-Pierre
http://www.paris-moscou.com/pages/interview2/interviewrampal.htm


 

Le 23e festival Chopin

 

Antoine Paszkiewicz, président de la Société Chopin à Paris
http://www.frederic-chopin.com

Andreï Vieru, pianiste, qui donnera un concert le 7 juillet à l’Orangerie

http://www.radiofrance.fr/chaines/france-musiques/biographies/fiche.php?numero=5000055

 

Le 23e festival Chopin aura lieu l’Orangerie du Parc de Bagatelle, du 17 juin au 14 juillet 2006 : Chopin y reçoit Mozart

Contact :

Société Chopin à Paris
23, avenue Foch
75116 Paris
Tél. :  01 45 00 22 19
Fax :  01 40 67 70 08
http://www.frederic-chopin.com
chopinparisaol.com

Parc de Bagatelle
Allée de Longchamp, route de Sèvres à Neuilly
entrée : Route de Sèvres à Neuilly, Bois de Boulogne
métro : Pont de Neuilly puis 2 km...
Tél. : 01 40 67 97 00

 

Furent évoqués :

 

L’admiration de Chopin pour Mozart

 

On entendra l’intégrale des sonates de Mozart tout au long des concerts du festival.

 

Bagatelle, la roseraie, les jardins. A visiter à tout prix ! Félicitations à la Mairie de Paris

http://fr.wikipedia.org/wiki/Parc_de_Bagatelle
http://cesarigd.club.fr/parcsafabriques/bagatel/bagatel1.htm

 

Au cours de l’émission, on a entendu :

 

Andrei Vieru, interpréter le prélude et fugue en Sol majeur BWV884 de Jean-Sébastien Bach, extrait du Clavecin bien tempéré (disque produit avec l’université Laval, référence : Alpha 094 087, avec l’aide du mécénat Musical, Société Générale)

 

 

France Clidat, interpréter la mazurka n° 3, opus 17, en La bémol majeur. France Clidat interprétera cette mazurka dans le cadre du festival (mardi 27 juin à 20h45)

http://www.franceclidat.com

 

 Christian Zacharias, interpréter l’adagio de la Sonate en ut mineur K 457 de Mozart. Cette sonate sera interprétée à Bagatelle par Anne Queffélec, le jeudi 29 juin, à 20h45

 

 

Deux pianistes à découvrir au festival Chopin, le samedi 24 juin à 16h30 : Ezequiel Spucches et Henri Bonamy

 

 

catégorie : LJ Didier Rochard

Problème temporaire d'affichage

Grilles officielles : globale / sem. A B C D



RECHERCHES
»  dans ce blog : mots exacts seulement ~ avec plusieurs mots-clé, ajouter " AND " entre eux

» recherche « maison »

Archives

 
 
 
 
 
2005-06
2005-07
2005-08
2005-09
2005-10
2005-11
2005-12
2006-01
2006-02
2006-03
2006-04
2006-05
2006-06
2006-07
2006-08
2006-09
2006-10
2006-11
2006-12
2007-01
2007-02
2007-03
2007-04
2007-05
2007-06
2007-07
2007-08
2007-09
2007-10
2007-11
2007-12
2008-01
2008-02
2008-03
2008-04
2008-05
2008-06
2008-07
2008-08
2008-09
2008-10
2008-11
2008-12
   
2009-01
2009-02
2009-03
2009-04
2009-05
2009-06
2009-07
2009-08
2009-09
2009-10
2009-11
2009-12
2010-01
2010-02
2010-03
2010-04
2010-05
2010-06
2010-07
2010-08
2010-09
2010-10
2010-11
2010-12
2011-01
2011-02
2011-03
2011-04
2011-05
2011-06
2011-07
2011-08
2011-09
2011-10
2011-11
2011-12
2012-01
2012-02
2012-03
2012-04
2012-05
2012-06
2012-07
 
 
 
 
 
Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -