18 décembre 2006 1 18 /12 /décembre /2006 10:45


[article rédigé avec l'aide de P. E. Prouvost d'Agostino, merci à lui !]

 

un menu musical pour les fêtes

 

Bruno Charretier, chef cuisinier du restaurant "Le Saint Amour"
8, rue de Port-Mahon
75002 Paris
http://www.restoparis.com/restaurant-paris-Le-Saint-Amour-ok-598.html
http://www.lesrestos.com/fiche~local~Paris~No~641597761.htm

Alain Feydeau, comédien, écrivain

http://fr.wikipedia.org/wiki/Alain_Feydeau

 

furent évoqués :

 

Louis Varney (qui fut collaborateur musical de Georges Feydeau). Dans sa célèbre opérette "Les Mousquetaires au Couvent", un grand moment reste "L'air du Menu", chanté par un Narcisse de Brissac bien éméché, après avoir vidé le garde-manger et  l'excellente cave des Bonnes Sœurs...

http://perso.orange.fr/anao/composit/varney.html

 

Le baryton Andrade chantant "l'air du champagne", dans "Don Giovanni" de Mozart. Tableau de Max Slevogt.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Don_Giovanni

 

Au temps où la table était aussi un régal pour les yeux...

 

Rossini : maestro des gastronomes !

http://fr.wikipedia.org/wiki/Rossini

 

Début d'une pièce tirée des "Péchés de Vieillesse" de Rossini, composée à la gloire d'un de ses légumes favoris... "Ouf! Les petits pois!" (sic)

 

« La Cuisine n'est autre qu'une partie de l'architecture » (Carême, chef de Talleyrand)

 

Du souper fin d'Ancien Régime, vu par Moreau le Jeune...



...à la "fin de souper" du Second Empire, vue par Gavarni...



...qui fait écho à la grande séance de "soûlographie musicale" qui clôt le deuxième acte de "La Vie Parisienne"

 

Jacques Offenbach, dont les caricaturistes raillèrent souvent la maigreur, fut pourtant un amateur de bonnes choses et un fin gourmet, - ce dont témoigne le nombre incalculable de passages de ses oeuvres où l'on fait l'éloge des nourritures terrestres...

http://fr.wikipedia.org/wiki/Jacques_Offenbach

 

Un des leit-motifs des compositions d'Offenbach : la célébration de la "dive bouteille" (ici, le vin de Malaga, dans "Les Bavards")

 

Hortense Schneider dans "La Périchole". La célèbre "ariette de la griserie" est dans le ton de cette oeuvre, - bien nommée opéra-"bouffe"-, ou les plaisirs de la table et de la boisson sont un des ressorts quasi obsessionnels de l'action...

 

Sur un air de valse lente 1900 : le monde de Proust, celui d'un "temps perdu" où on prenait le temps de s'adonner aux bonheurs de la table...

 

Quelques menus d'autrefois, aussi riches dans l'enluminure que dans la qualité des plats proposés...

 

 

Francis Poulenc. Amateur éclairé de fromages et de bon vin, l'auteur des "Dialogues des Carmélites" savait troquer son habit de moine pour celui de fin dégustateur de cuisine du terroir et de crus classés... Comme son tempérament, sa musique oscille entre gourmandise et ascèse...

http://www.pianobleu.com/francis_poulenc.html

 

[NDLR : les recettes promises à l'antenne seront ajoutées ultérieurement ; ceci sera annoncé dans l'entête du blog, comme d'habitude]

 


Problème temporaire d'affichage

Grilles officielles : globale / sem. A B C D



RECHERCHES
»  dans ce blog : mots exacts seulement ~ avec plusieurs mots-clé, ajouter " AND " entre eux

» recherche « maison »

Archives

 
 
 
 
 
2005-06
2005-07
2005-08
2005-09
2005-10
2005-11
2005-12
2006-01
2006-02
2006-03
2006-04
2006-05
2006-06
2006-07
2006-08
2006-09
2006-10
2006-11
2006-12
2007-01
2007-02
2007-03
2007-04
2007-05
2007-06
2007-07
2007-08
2007-09
2007-10
2007-11
2007-12
2008-01
2008-02
2008-03
2008-04
2008-05
2008-06
2008-07
2008-08
2008-09
2008-10
2008-11
2008-12
   
2009-01
2009-02
2009-03
2009-04
2009-05
2009-06
2009-07
2009-08
2009-09
2009-10
2009-11
2009-12
2010-01
2010-02
2010-03
2010-04
2010-05
2010-06
2010-07
2010-08
2010-09
2010-10
2010-11
2010-12
2011-01
2011-02
2011-03
2011-04
2011-05
2011-06
2011-07
2011-08
2011-09
2011-10
2011-11
2011-12
2012-01
2012-02
2012-03
2012-04
2012-05
2012-06
2012-07
 
 
 
 
 
Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -