19 décembre 2006 2 19 /12 /décembre /2006 12:00


[article rédigé par Aristote, merci à lui !]

 

présenté par Philippe Lejeune, de retour à l'antenne

 

Jean d'Ormesson, de l'Académie française

http://www.academie-francaise.fr/immortels/base/academiciens/fiche.asp?param=648
http://fr.wikipedia.org/wiki/Jean_d'Ormesson

"La Création du monde"

 

Jean d’Ormesson cite les vers d’un psaume de Corneille, qui sont le point de départ de son œuvre :

« Parle, parle, Seigneur, ton serviteur écoute.
Je dis ‘ton serviteur’ car enfin je le suis.
Je le suis, je veux l’être et marcher dans ta route
Et le jour et la nuit. »

 

À la question ‘Pourquoi écrivez-vous ?’, Jean d’Ormesson commence par répondre en citant les propos ironiques et pudiques de Pierre Drieu la Rochelle : « J’écris pour devenir riche et célèbre » et de Paul Valéry : « J’écris par distraction ». Plus sérieusement, parlant des écrivains, il affirme : « Dieu est le plus fabuleux romancier et probablement le seul romancier. Car nous autres, écrivains, peintres, romanciers, nous n’ajoutons rien à la Création. Nous remettons, c’est déjà admirable, dans un autre ordre, dans un ordre rêvé, des bribes de la Création. (…) Mais nous ne pouvons rien imaginer qui ne soit déjà dans la Création. Et le seul Créateur, le seul romancier, le seul peintre, le seul musicien, c’est évidemment Dieu. »

 

Jean d’Ormesson poursuit, en évoquant « l’étonnement d’être au monde » : « Je suis étonné d’être là. (…) Et je crois que l’étonnement est à la base de toute réflexion philosophique. »

« Autant l’éternité est simple, autant l’infini est simple, autant la vie dans laquelle nous sommes plongés et le temps sont quelque chose de compliqué et de proprement inexplicable. (…) L’avenir et le passé sont exclusivement dans l’esprit. (…) Le présent n’est que le passage de l’avenir au passé. (…) Ce qu’il y a de stupéfiant, c’est que nous vivons constamment dans quelque chose qui n’existe pas. »

 

Philippe Lejeune cite alors Saint Augustin : « Nous ne pouvons parler de l’être du temps que parce qu’il s’achemine vers le non être. » Nous ne pouvons que « pressentir la vraie vie qui n’est pas soumise au temps. »

 

Jean d’Ormesson rappelle les données acquises par la cosmologie la plus récente : « tout bouge autour de nous », « le monde est immensément grand, mais il est fini », « le monde a un début et une fin, le monde a une histoire. »

 

Longtemps Jean d’Ormesson n’a pas compris, chez le philosophe Hegel l’assimilation du tout et du rien. Aidé par les données scientifiques actuelles, il affirme : « Avant la Création il n’y avait rien. Mais rien, ce n’est pas le vide ; dans le vide il y a encore l’espace et le temps. Il n’y avait ni espace ni temps. Et donc tout était rien et le rien était le tout. (…) Et Dieu est dans ce néant. (..) Il est à l’origine de la séparation du tout et du rien.»

 

furent évoqués (entre autres) :

 

Jeanne Hersch (1910-2000), philosophe suisse

http://fr.wikipedia.org/wiki/Jeanne_Hersch
http://www.ms-foundation.org/awardees/1980/hersch.htm

"L’étonnement philosophique"

 

Saint Augustin (354-430), Père de l’Église

http://fr.wikipedia.org/wiki/Augustin_d'Hippone

"Confessions"

 

Georg Wilhelm Friedrich Hegel (1770-1831), philosophe allemand

http://fr.wikipedia.org/wiki/Georg_Wilhelm_Friedrich_Hegel

 

l’archange Gabriel

http://fr.wikipedia.org/wiki/Gabriel_%28archange%29


 

Claire Denis, chargée de recherche, petite-fille de Maurice Denis
clairemauricedenis.com

 

Maurice Denis

(autoportrait)

http://fr.wikipedia.org/wiki/Maurice_Denis
http://www.musee-mauricedenis.fr

 

expositions "Maurice Denis" au Musée d'Orsay

http://www.musee-orsay.fr/....OpenDocument
http://www.musee-orsay.fr/....OpenDocument
http://www.latribunedelart.com/Expositions/Expositions_2006/Denis_572.htm
http://www.lefigaro.fr/....denis_chretien_oublie.html

 

quelques œuvres présentes à l'exposition

 

"Taches de soleil sur la terrasse", 1890
"Mystère de Pâques", 1891

 

"Régates à Perros-Guirec", 1892
"La princesse dans sa tour", 1894

 

"Les Muses", 1898
"Histoire de Psyché", 1908

 

autres œuvres

 

"La petite fille à la robe rouge", vers 1899
"Annonciation", 1913

 

catégorie : LJ Philippe Lejeune

Problème temporaire d'affichage

Grilles officielles : globale / sem. A B C D



RECHERCHES
»  dans ce blog : mots exacts seulement ~ avec plusieurs mots-clé, ajouter " AND " entre eux

» recherche « maison »

Archives

 
 
 
 
 
2005-06
2005-07
2005-08
2005-09
2005-10
2005-11
2005-12
2006-01
2006-02
2006-03
2006-04
2006-05
2006-06
2006-07
2006-08
2006-09
2006-10
2006-11
2006-12
2007-01
2007-02
2007-03
2007-04
2007-05
2007-06
2007-07
2007-08
2007-09
2007-10
2007-11
2007-12
2008-01
2008-02
2008-03
2008-04
2008-05
2008-06
2008-07
2008-08
2008-09
2008-10
2008-11
2008-12
   
2009-01
2009-02
2009-03
2009-04
2009-05
2009-06
2009-07
2009-08
2009-09
2009-10
2009-11
2009-12
2010-01
2010-02
2010-03
2010-04
2010-05
2010-06
2010-07
2010-08
2010-09
2010-10
2010-11
2010-12
2011-01
2011-02
2011-03
2011-04
2011-05
2011-06
2011-07
2011-08
2011-09
2011-10
2011-11
2011-12
2012-01
2012-02
2012-03
2012-04
2012-05
2012-06
2012-07
 
 
 
 
 
Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -