31 décembre 2006 7 31 /12 /décembre /2006 18:00


[article rédigé par Antonio, merci à lui !]

 

La survie de l’homme est-elle possible ?

 

Jean-Pierre Dickès, médecin, écrivain, président de l’ACIM (Association Catholique des Infirmières, Médecins et professionnels de santé), patron d’émission, directeur des Cahiers Saint-Raphaël

 

http://www.canalacademie.com/article234.html
http://acimed.free.fr

 

Jean-Pierre Dickès, Godeleine Lafargue : "L’homme artificiel : essai sur le moralement correct"

http://www.editions-de-paris.com/article.php3?id_article=185

voir aussi LJ Lumière 101 10/12/2006

 

Furent évoqués :

 

Le thème originel de l’homme qui se substitue à Dieu (Le vol du feu par Prométhée ; le serpent qui baratine Ève (« Vous serez comme des dieux (Genèse 3:5) ; Minos, premier généticien de l’histoire du monde, à qui l’on doit le minotaure)

 

 

 

Le téléthon et le bricolage des embryons. La traçabilité des dons réclamée par les évêques. L’opacité relevée par la Cour des Comptes entre téléthon et généthon.
http://www.ccomptes.fr/Cour-des-Comptes/publications/rapports/afm/afm.pdf

 

Le téléthon et la langue de bois concernant l’amniocentèse : on se garde de dire que 100% des enfants diagnostiqués myopathes ont été exécutés dans le sein de leur mère.

 

Le clonage humain réclamé par le Pr Peschanski, non pas à des fins de thérapie mais pour satisfaire, entres autres, les industries cosmétiques. Le clonage thérapeutique cache le clonage reproductif, c’est bonnet blanc et réciproquement.

 

La Fondation Jérôme Lejeune qui dénonce tous ces scandales
http://www.libertepolitique.com/public/decryptage/article.php?id=1722

Ce que disait le Pr Jérôme Lejeune : « Cette médecine ne consiste pas à guérir les malades mais à détruire la maladie... A force de considérer les gens comme des maladies, on finit par les éradiquer »
Voir aussi dans le n° 395 du Libre Journal l’article de Serge de Beketch "Le mensonge du Téléthon"
http://www.francecourtoise.info/06/395/index.php

 

 Jacques Attali dans L’Express du 2 janvier 2003 :

« En devenant ainsi peu à peu des objets comme les autres, les êtres humains deviendront, pour ceux qui les achèteront (car ils se vendront), des objets de consommation, abandonnés dès qu'un modèle nouveau viendra exciter leur désir.
L'humanité aura alors achevé son cycle : en se concentrant sur ses plaisirs immédiats, en renonçant à toute responsabilité à l'égard de l'avenir, elle aura perdu sa raison d'être. »

http://acimed.free.fr/contenu/communiques/061104.bas.les.masques.htm

C’est ce qui se passe actuellement avec l’infanticide des bébés ukrainiens en bonne santé, pour alimenter l’industrie et la recherche sur les cellules souches. On tue les bébés après les avoir achetés à leur mère... On va créer des êtres humains pour les disséquer et se pourvoir en pièces de rechange. L’esclavage pur et simple. Les hommes seront surtout concernés par le sexodrome et l’organisation de leur suicide... C’est Matrix.

 

Un personnage clef : Pierre Simon, qui fut Grand Maître de la Grande Loge de France, qui a tout écrit en 1978 :

« La vie n'est plus un don de Dieu, elle est un matériau qui se gère » dans son livre  "De la vie avant toute chose". Tout y est : euthanasie, avortement, contraception, reconnaissance de l’homosexualité... 

http://www.sos-tout-petits.org/LivreBlanc.html

 

Le Pr René Frydman, confrère du précédent, qui était de garde le jour où il a mis au monde Amandine (le premier bébé-éprouvette français)

 

Au fond, il s’agit de prendre la place de Dieu. Devinette : Quelle est la différence entre Pierre Simon et Dieu ? Réponse : Dieu ne se prend pas pour Pierre Simon (ou René Frydman, au choix)... En créant l’homme, l’homme va permettre au serpent de prendre sa revanche (Cf. l’ouvrage du Pr Bernard Debré : "La revanche du serpent ou la fin de l'homo sapiens").

 

Saint Paul (2e Th.) nous a prévenu : « Auparavant doit venir l’apostasie et se révéler l’Homme impie, l’Être perdu, l’Adversaire, celui qui s’élève au-dessus de tout ce qui porte le nom de Dieu ou reçoit un culte, allant jusqu’à s’asseoir en personne dans le sanctuaire de Dieu, se produisant lui-même comme Dieu.»

 

En contrepoint et pour en remettre une couche avec Pierre Simon :

« Cette vie qui nous vint si longtemps d’un souffle de Dieu posé sur notre argile, c’est comme un matériau qu’il faut la considérer désormais. Loin de l’idolâtrer, il faut la gérer comme un patrimoine que nous avons longuement, patiemment, rassemblé. Un héritage venu du fond des millénaires dont nous avons un instant la garde. Telle est à mes yeux la seule façon d’aimer vraiment la vie et de la partager avec les hommes, mes Frères ».
http://www.gldf.org/article.php3?id_article=236

 

Le totalitarisme du "moralement correct" : tout ce qu’on entend à la télévision (licence des mœurs, l’apologie de l’avortement, la destruction programmée de la famille, etc.)

Sans oublier les glissements et affaiblissements sémantiques pour faire passer la pilule (si l’on peut dire...) : IVG pour avortement (une grande majorité de ceux qui le pratiquent sont épouvantés par ce qu’ils font), etc. Modifier un mot aboutit à en changer le sens. Ainsi, en latin et en grec, morale et éthique signifient la même chose, alors qu’aujourd’hui on met en avant l’éthique pour mettre en question la morale. Le comité d’éthique est là pour transgresser la morale (le terme transgression étant dû en l’occurrence à Bernard Debré ("La grande transgression").

 

Citation de Mgr Vingt-Trois : « Nos interrogations sur le téléthon ne sont pas de circonstance, elles concernent l’avenir de l’humanité ».
Le pape rappelle que ces gens veulent prendre la place de Dieu, en faisant référence à la parabole des vignerons homicides.

 

Le nouveau discours : puisque c’est légal, donc c’est moral ! En voilà un beau sophisme. Et le droit naturel ?

 

Au nom de qui rend-on la justice ? Au nom du peuple ? Tout est régulièrement remis en cause Où est la transcendance ? La justice qui, conformément au sophisme, s’est aplatie dans l’affaire Grandmangin (cette femme enceinte de cinq mois, victime d’un chauffard ivre et qui a perdu son enfant) : sur le plan pénal, l’enfant non né est ni une personne, ni une chose, ni un végétal, ni un animal. Une sorte de non-être... Madame Grandmangin a été indemnisée pour tout, sauf pour son enfant. En revanche, ne nous avisons pas d’écraser une grenouille d’une espèce protégée, nous risquerions la prison...

Aldous Huxley, " Retour au meilleur des mondes" (1958)
« Il reste quelques libertés dans le monde, peut-être que les forces qui la menacent sont-elles trop puissantes pour qu’on puisse leur résister longtemps »

 


 

Chronique de Mélisande Chauveau : "Raconte-moi la musique"

 

L’enfance très heureuse du fabuleux violoniste Christian Ferras (1933-1982) - 3e partie

http://www.associationferras.com

 


 

Le chant grégorien, chant de l’Église

 

Amaury Brillet, prêtre, de l’Institut du Christ-Roi Souverain Prêtre
http://www.icrsp.com

Jean-Michel Caufment, gérant d’entreprise, président de l’association Sanctus Corbinianus, qui anime sur Lumière 101 "Le chant grégorien du jour", en binôme avec Patrick Banken

 

Le chant grégorien, une impulsion à la liturgie traditionnelle.

 

Furent évoqués :

 

Dom Gajard et Solesmes
http://www.tokafi.com/15questions/interview-with-fr-michael-bozell-solesmes/2006-06-12.3458882032/image

 

Yves Gire (qui nous a quittés en 2005), Secrétaire général de l'association "Una Voce", qui anima sur Lumière 101 l’émission "Le chant grégorien du jour".
http://www.unavoce.fr/content/category/6/23/66/

 

Les vertus du chant grégorien dans la tonalité de Do. Le rôle déterminant de la modalité : on entre dans la sphère du sacré, ce que ressentent aussi bien les enfants que les adultes. Le chant grégorien au secours de la médecine pour enfants, grâce à l’apaisement intérieur qu’il apporte.

 

Le latin, la langue pour s’adresser à Dieu

Introït versus Aube nouvelle

(cliquer pour agrandir)

 

Vladimir Volkoff et le chant sacré

http://fr.wikipedia.org/wiki/Vladimir_Volkoff

 

Une citation de la grande Simone Weil (1909-1943), lors d’un séjour à Solesmes en 1938 :

« En tout ce qui suscite chez nous le sentiment pur et authentique du beau, il y a réellement présence de Dieu. Il y a comme une espèce d’incarnation de Dieu dans le monde dont la beauté est la marque. Le beau est la preuve expérimentale que l’incarnation est possible. Dès lors, tout art de premier ordre est par essence religieux, c’est ce qu’on ne sait plus aujourd’hui. Une mélodie grégorienne témoigne autant que la mort d’un martyr. Si la science redevenait fidèle à son origine et à sa destination, la rigueur démonstrative serait à la charité dans la mathématique ce qu’est la technique musicale à la charité dans les mélodies grégoriennes. Il y a un plus haut degré de technique musicale dans le chant grégorien que dans Bach et Mozart eux-mêmes. Le chant grégorien est à la fois pure technique et pur amour, comme d’ailleurs tout grand art. »

[NDLR : Les scientifiques et assimilés évoqués en première partie pourraient peut-être faire un séjour à Solesmes ?]

 

catégorie : LJ Didier Rochard

Problème temporaire d'affichage

Grilles officielles : globale / sem. A B C D



RECHERCHES
»  dans ce blog : mots exacts seulement ~ avec plusieurs mots-clé, ajouter " AND " entre eux

» recherche « maison »

Archives

 
 
 
 
 
2005-06
2005-07
2005-08
2005-09
2005-10
2005-11
2005-12
2006-01
2006-02
2006-03
2006-04
2006-05
2006-06
2006-07
2006-08
2006-09
2006-10
2006-11
2006-12
2007-01
2007-02
2007-03
2007-04
2007-05
2007-06
2007-07
2007-08
2007-09
2007-10
2007-11
2007-12
2008-01
2008-02
2008-03
2008-04
2008-05
2008-06
2008-07
2008-08
2008-09
2008-10
2008-11
2008-12
   
2009-01
2009-02
2009-03
2009-04
2009-05
2009-06
2009-07
2009-08
2009-09
2009-10
2009-11
2009-12
2010-01
2010-02
2010-03
2010-04
2010-05
2010-06
2010-07
2010-08
2010-09
2010-10
2010-11
2010-12
2011-01
2011-02
2011-03
2011-04
2011-05
2011-06
2011-07
2011-08
2011-09
2011-10
2011-11
2011-12
2012-01
2012-02
2012-03
2012-04
2012-05
2012-06
2012-07
 
 
 
 
 
Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -